L'(in)visible de Johannes Vermeer

Nous sommes à Delft au XVIIe siècle, en plein cœur du siècle d’or de la peinture hollandaise. Si l’histoire a volontiers retenu l’image d’un peintre oublié de son temps, Johannes Vermeer était en réalité bien connu de ses contemporains. Dans ses tableaux, il n’a cessé d’utiliser les codes de la peinture néerlandaise traditionnelle autant que de s’en détourner, créant, par décalages successifs, des œuvres aux multiples mystères. L’utilisation de la camera obscura, autant que l’art de la perspective, ont permis à Vermeer de créer une dramaturgie du regard et de la lumière, pour cerner autant l’intimité que l’universalité de ses personnages.

Lire

Advertisements

About Giorgio Bertini

Director at Learning Change Project - Research on society, culture, art, neuroscience, cognition, critical thinking, intelligence, creativity, autopoiesis, self-organization, rhizomes, complexity, systems, networks, leadership, sustainability, thinkers, futures ++
Image | This entry was posted in Johannes Vermeer and tagged . Bookmark the permalink.